chez


chez

chez [ ʃe ] prép.
chies 1190; a. fr. chiese « maison », lat. casa
1Dans la demeure de, au logis de. Venez chez moi. Il est allé, il est parti, il est rentré chez lui. Nous rentrons chez nous. Chacun chez soi. Elle est chez elle [ ʃezɛl ]. Aller chez le coiffeur. pop. à (au coiffeur). Faites comme chez vous : mettez-vous à l'aise, ne vous gênez pas. — Fig. Être partout chez soi, se sentir chez soi : ne pas être gêné, être partout à sa place. — Précédé d'une autre prép. Je viens de chez moi. Ils passèrent par chez nous. Devant, derrière chez moi. Chez nous, dans le pays, la région du locuteur. Loc. adj. fam. Bien de chez nous : typiquement français (avec une nuance de chauvinisme satisfait).
2 N. m. inv. (1690) CHEZ-MOI, CHEZ-TOI, CHEZ-SOI : domicile personnel (avec valeur affective). ⇒ home, maison. Chacun veut un chez-soi. Mon chez-moi. Ton chez-toi.
3Par ext. Dans le pays de. parmi. Portez la guerre chez l'ennemi. Chez les Anglais. Au temps de. Chez les Grecs, chez les Romains. Parmi. L'instinct chez les bêtes.
4Fig. En la personne, dans l'esprit, dans le caractère de. C'est une réaction courante chez lui. Dans les œuvres de. On trouve ceci chez Molière, chez Balzac. dans.

chez préposition (latin casa, maison) Dans la demeure ou le local professionnel de quelqu'un : Rester chez soi. Aller chez le médecin. Dans le pays, la région, la classe sociale, le groupe, etc., de quelqu'un : Chez nous, les paysans sont des petits propriétaires. En la personne, dans le caractère de quelqu'un : C'est chez lui une habitude. Au temps où vivait quelqu'un : Chez les Anciens. Dans les œuvres de quelqu'un : Ce récit se trouve chez Michelet.chez (difficultés) préposition (latin casa, maison) Emploi Chez n'est employé que devant un nom d'être animé. 1. Chez (+ nom de personne) peut être employé dans son sens propre : elle habite chez son ami (= à son domicile), ou dans un sens figuré : c'est une allusion fréquente chez cet auteur ; c'est une obsession chez lui ; chez les Romains de l'Antiquité. 2. Chez (+ nom d'un être vivant) = dans l'espèce de. Chez la baleine, les dents sont remplacées par des fanons ; chez le drosera, ce sont des tentacules qui prennent les insectes ; chez l'homme, le pouce du pied n'est pas opposable aux orteils. Construction Chez peut être précédé d'une préposition : vers chez nous, devant chez lui, derrière chez mon père, etc. Orthographe Les noms composés un chez-soi, mon chez-moi, etc., s'écrivent avec un trait d'union et sont invariables. ● chez (expressions) préposition (latin casa, maison) Familier. Bien de chez nous, tout à fait typique, représentatif du pays, du milieu auquel on appartient. Faire comme chez soi, être à l'aise chez quelqu'un d'autre comme on le serait chez soi. ● chez (homonymes) préposition (latin casa, maison) chai nom masculin

chez
Prép.
d1./d Dans la maison de, au logis de. Je suis allé chez vous. Rester chacun chez soi. Chez Durand.
Précédé d'une autre Prép. Passez par chez moi. Je viens de chez vous.
d2./d Par ext. Dans tel pays, dans telle catégorie de gens, dans tel groupe animal. Chez les Anglais, chez les républicains, chez les mammifères.
|| Ces gens-là ne sont pas de chez nous: ils ne sont pas de la région.
Fam. Un petit vin bien de chez nous.
|| Au temps de. Chez les Romains, les jeux du cirque étaient fort prisés.
d3./d En, dans la personne de, dans l'oeuvre de. C'est une manie chez lui. On trouve chez Mallarmé...
d4./d (Afr. subsah., Liban) Fam. être chez qqn: être entre les mains de. Où est ton crayon? - Chez Marie. Regarde! Elle dessine avec.

⇒CHEZ, prép.
Préposition exprimant la relation « à l'intérieur de », cet intérieur étant considéré comme le siège de phénomènes typiques.
A.— Sens local. [Exclusivement avec des subst. de l'animé hum., des noms de pers. (ou des pron. corresp.)]
1. [Le groupe prép. signifie « dans la maison de, au domicile de, dans le magasin de... »]
a) Chez + sing. Habiter chez son frère, aller chez le pharmacien :
1. Entre donc, vieille tripe! C'est mon tour, tu payes assez souvent. Ils entrèrent chez Lencaigne, ricanant d'aise, se poussant d'une grande tape affectueuse.
ZOLA, La Terre, 1887, p. 227.
2. — J'ai retrouvé un projet de discours, destiné à être lu à la chambre, dans le cabinet de toilette de la dame en question, me disait-il en souriant, tandis qu'on nous annonçait chez la merveille.
FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 184.
En raison du sens « dans la maison de », le groupe prép. peut être lui-même précédé d'une autre prép. à valeur locale, le concept « dans » étant alors neutralisé et chez signifiant « la maison où habite..., séjourne habituellement... » :
3. Alors je songeai, puisque j'avais la clef de chez elle, à aller la voir comme de coutume.
A. DUMAS Fils, La Dame aux Camélias, 1848, p. 146.
4. Tous les jeunes gens, et même les messieurs âgés qui aimaient bavarder avec une femme, de temps en temps, poussaient une pointe jusqu'à chez elle, et s'enquéraient hypocritement de la présence de Respellière.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 35.
5. Les avenues avant chez la tante c'était plein de marrons. Je pouvais pas m'en ramasser, on n'avait pas une minute...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 51.
b) Chez + plur. Le groupe prép. désigne une petite communauté (couple, famille). Vivre chez ses parents; être invité chez des amis.
Chez suivi des mots famille, ménage :
6. ... j'arrivai chez la famille Prévost.
DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 207.
7. Samedi 23 avril. Déjeuner à Versailles avec les Daudet, chez le ménage Lafontaine. Un gentil petit intérieur, mais un fichu déjeuner, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1892, p. 235.
Chez + n. propre précédé de l'art. déf. Chez les Dupont. Chez le couple, dans la famille Dupont.
Rem. 1. À la 3e pers., les pron. lui, elle, eux, elles renvoient à une ou plusieurs personnes dont il a été question précédemment. Chez est suivi de soi quand le suj. est indéterminé ou non exprimé : M. de La Fayette sortit de chez le roi en nous rassurant tous : chacun se retira chez soi après minuit (Mme DE STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr., t. 1, 1817, p. 270). 2. Chez + subst. désignant un lieu est exclu. Voici, p. plaisant., placé dans la bouche d'un étranger : « Ah! bien, répondit le Scandinave, (...). Mais je dois faire observer à Madame que, si je me suis permis ce questionnaire — pardon, ce questation — c'est que je dois retourner demain à Paris pour dîner chez la Tour d'Argent ou chez l'Hôtel Meurice » (PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 931).
Emploi substantivé précédé d'un déterminatif, fam. et région. (notamment au Canada). Chez les Vaillancourt, c'est mon chez nous (RINGUET, L'Héritage, Montréal, 1946, p. 17).
2. Fam., gén. avec un pron. Le groupe prép. désigne une communauté plus large (ville, village, région et même pays) avec laquelle les pers. ont des liens affectifs :
8. Et, même si c'était la maladie, à supposer même que ce soit ça, est-ce que ce serait la première fois qu'on l'aurait par chez nous?... Est-ce qu'ils ne l'ont pas eue au Châble, et encore l'hiver passé à Entremont, et à Eveneire?...
RAMUZ, La Grande peur dans la montagne, 1926, p. 116.
9. ... c'est bien l'italien qu'ils parlent, mais avec l'accent de chez eux.
E. FAURE, L'Esprit des formes, 1927, p. 75.
10. À côté, c'est une maison française bâtie à la fin du dix-septième siècle par un réfugié, la seule de Londres sans doute, et qui est bien de chez nous, avec son haut toit de tuiles à la Mansart.
MORAND, Londres, 1933, p. 155.
Avec un pron. au sing. :
11. Les villes de chez moi étaient, la nuit, couleur de cendre.
SAINT-EXUPÉRY, Lettre à un otage, 1943, p. 389.
B.— [Avec un plur. désignant un vaste ensemble de personnes formant une communauté stable] Chez introduisant un tel groupe nom. signifie « à l'intérieur de la communauté, du milieu constitué(e) par ». Synon. parmi. Chez les Allemands, chez les Musulmans, chez les romantiques.
Littér. [Suivi d'un subst. de l'inanimé (personnification)] :
12. J'ai cherché le Dieu que j'adore
Partout où l'instinct m'a conduit,
Sous les voiles d'or de l'aurore,
Chez les étoiles de la nuit;
...
LAMARTINE, Harmonies, Pourquoi mon âme est triste? 1830, p. 428.
13. ...
Guetteur pâle, appliquant des verres grossissants
Aux faits connus, aux faits possibles, au bon sens,
Regardant le ciel spectre au fond du télescope,
Chez les astres voyant, chez les hommes myope!
HUGO, La Légende des siècles, La Comète, t. 4, 1877, p. 711.
C.— [Avec des plur., des coll. ou des sing. de sens générique; le groupe prép. désigne une classe d'êtres dont on décrit les traits ou les comportements spécifiques]
1. [Le subst. est un plur.] :
14. J'en connais un autre qui a fait paraître en 1900 une étude sur « le mécanisme de la digestion chez les acridiens... » C'est énorme!
GIDE, Journal, 1910, p. 289.
[Avec un quantificateur] :
15. Mais, quoique ce précieux symptôme se vérifie maintenant chez l'immense majorité des négativistes, ...
COMTE, Catéchisme positiviste, 1852, p. 25.
16. On dit que, dès le germe, ce mollusque, son formateur, a subi une étrange restriction de son développement : toute une moitié de son organisme s'est atrophiée. Chez la plupart, la partie droite (et chez le reste, la gauche) a été sacrifiée; ...
VALÉRY, Variété V, 1944, p. 26.
2. [Le subst. est un sing. générique] :
17. La circulation générale précède dans son apparition les circulations locales chez l'embryon.
C. BERNARD, Cahier de notes, 1860, p. 166.
18. ... puisque la partie souterraine de la vigne, périssable dans le cep français, résistait chez le cep américain; ...
PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1925, p. 76.
3. [Le subst. désigne une pers. définie] :
19. Ce fut le choc qui déclencha chez lui l'impulsion définitive.
VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 294.
Spéc. Chez + n. d'écrivain. Dans l'œuvre de :
20. Chez Bergson, les métaphores sont surabondantes et, tout compte fait, les images sont très rares.
BACHELARD, La Poétique de l'espace, 1957, p. 79.
Rem. gén. 1. On trouve parfois chez au lieu de dans devant un subst. à valeur coll. désignant un groupe humain. a) Le subst. appartient au vocab. de la sociol., a une valeur classificatrice. Aristocratie : Méprisez [le vice] donc partout, et plus encore chez l'aristocratie vicieuse (LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 1, 1835, p. 235). Classe : Cette frugalité (...) forcée chez la classe la plus nombreuse (SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 116). La vraie supériorité cérébrale (...) se trouve aujourd'hui plus répandue proportionnellement chez les classes préservées d'une éducation et d'une autorité dégradantes (COMTE, Catéchisme positiviste, 1852, p. 231). La paralysie générale chez les classes dirigeantes (BARRÈS, Mes cahiers, t. 1, 1896, p. 90). Exaspérer chez les classes le sentiment de leur distinction (BENDA, La Trahison des clercs, 1927, p. 121). Élite : On constate ces progrès parallèles non pas seulement chez l'élite, mais dans toutes les classes de la société (DURKHEIM, De la Division du travail soc., 1893, p. 256). Foule : Ce reste de bonnes mœurs, que l'on trouvoit encore chez la foule (CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 2, 1803, p. 374). Mais une idée passionnelle, comme il en germe chez les foules, s'empara des pèlerins lombards (GROUSSET, L'Épopée des croisades, 1939, p. 71). Génération : [Les historiens] exaltent chez les générations nouvelles l'orgueil d'être français (BORDEAUX, Les Derniers jours du fort de Vaux, 1916, p. 132). Genre humain : L'éducation est une révélation qui a lieu chez l'individu, et la révélation est une éducation qui a eu lieu et qui a lieu encore chez le genre humain (P. LEROUX, De l'Humanité, t. 2, 1840, p. 490). Jeunesse : Poloche se rassit dans son coin, et on l'entendit grommeler de vagues protestations contre le manque de savoir-vivre, qu'on rencontrait chez la jeunesse (MOSELLY, Terres lorraines, 1907, p. 140). Pays : Des effets qui deviennent de nos jours moins intenses chez les pays développés (PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 382). Population : Des dépenses usuelles chez la population française (COMTE, op. cit., p. 271). Postérité : Ces jours de bonheur fuirent avec tant de rapidité, qu'ils ont passé pour un songe chez la postérité malheureuse (CHATEAUBRIAND, Essai hist. sur les Révolutions, t. 1, 1797, p. 42). Race : Les désordres des tems passés ont reparu chez les races présentes! (VOLNEY, Les Ruines, 1791, p. 76). Cette idée d'une vie immortelle chez la race humaine (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 122). Secte : Du génie inventif qu'on ne trouve ni chez M. Rob Owen, ni chez Miss Wright, ni chez la secte du producteur (FOURIER, Le Nouv. monde industr., 1830, p. 39). Société : La répression domine tout le droit chez les sociétés inférieures (DURKHEIM, op. cit., p. 112). Et sans doute le concept de pure littérature diffère grandement chez la société française d'aujourd'hui de ce qu'il était chez son aînée d'il y a trois siècles (BENDA, La France byzantine, 1945, p. 179). Tribu : C'est ce que l'on a observé notamment chez les tribus indiennes de l'Amérique (DURKHEIM, op. cit., p. 21). On trouve jusque chez les tribus les plus reculées de Nouvelle-Guinée ces types de maisons communes (VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géogr. hum., 1921, p. 123). b) En dehors de ce type de vocab., l'emploi de chez est artificiel : En 39, ce fut la guerre et je partis chez l'armée anglaise, en qualité de correspondant de guerre (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 367). L'analyse des profits qu'il [un investissement] suscite chez les entreprises de son environnement (PERROUX, op. cit., p. 261). Ce qui prouve, (...), chez l'état-major allemand une tendance de plus en plus grande à... (JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 164). 2. Chez au lieu de à. Devant étranger au sens de « pays étranger » : Le Français qui, sans autorisation du gouvernement prendrait du service militaire chez l'étranger, ou s'affilierait à une corporation militaire étrangère, perdra sa qualité de Français (Code civil, 1804, p. 6). Des centaines de mille Français, emmenant leurs vieillards, leurs femmes et leurs enfants, avaient fui chez l'étranger (ERCKMANN-CHATRIAN, Histoire d'un paysan, t. 2, 1870, p. 56). Devant police : — Où que tu touches ton argent? Chez la police?... (ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 153).
Prononc. et Orth. :[] a) z final ne se prononce pas. À ce sujet cf. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 409, et MART. Comment prononce 1913, p. 350 : ,,Le z final, dans les mots proprement français, est dans le même cas que l'x : il remplace simplement un s, même quand il représente étymologiquement ts. Aussi ne se prononce-t-il pas plus que l's ou l'x, notamment dans toutes les secondes personnes du pluriel : aime(z), aimie(z), aimerie(z), etc. Il ne se prononce pas davantage dans le mot sonne(z), qui est en réalité un impératif, ni dans les substantifs ne(z) et bie(z) disparu devant bief, ni dans l'adverbe asse(z) et les prépositions che(z) et re(z), de re(z)-de-chaussée``. b) Prononc. de l'e. Cf. MART. Comment prononce 1913, p. 53 : ,,On prononce [e] final fermé dans les mots en -ez où le z ne se prononce pas``. Cf. aussi FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 65 : ,,L'[e] s'écrit e sans accent dans les monosyllabes inaccentués : ces, des, les, mes, ses, tes, et, chez``. c) Liaison. Cf. KAMM. 1964, p. 238 : ,,La lettre [z] peut se lier (devant voyelle). En réalité, elle se trouve rarement en situation d'être liée. On ne voit vraiment que les deux mots chez, assez et les formes verbales. Si la liaison est obligatoire dans allez-y, elle est facultative ailleurs. Ex. : chez autrui [] ou []; assez‿important ou assez/important; vous‿irez‿à l'école ou vous‿irez/à l'école``. On peut ajouter que gén. la liaison se fait. Cf. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 477. Cf. aussi la rem. ds FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, LITTRÉ et DUB. Ex. : chez eux [], chez elle []. Par contre le plus souvent on ne fait pas la liaison devant un n. propre. On entend plus fréquemment [] que [] pour chez André. FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t. 1 1787 : ,,Dans certaines provinces on dit cheuz, mauvaise prononciation``. À ce sujet cf. aussi LITTRÉ : ,,Vaugelas note et condamne la prononciation cheuz vous, cheuz moi, cheuz lui dont la Cour usait``. Attesté ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Prép. 1. 1130-60 « dans la demeure de » Chiés Simon (Couronnement Louis, éd. E. Langlois, 747, ds T.-L.); 1681 « dans le pays de » (BOSS., Hist., III, V ds LITTRÉ); 1694 « parmi un groupe de personnes; du temps de » (Ac. : Il y avait une coutume chez les Athéniens); 2. 1580 fig. chez Plutarque « dans l'œuvre de » (MONT., Essais, I, 26, éd. A. Thibaudet, p. 178), condamné par Vaugelas (Rem. sur la lang. fr., 1647, p. 297); av. 1592 « dans l'esprit de » (Mont[aigne] ds Trév. 1704 : Il vaut mieux se soucier de ce qu'on est chez soi que de ce qu'on est chez les autres). B. Loc. prép. 1195 de chiés + nom de pers. « de la maison de » (AMBROISE, Guerre sainte, 8783 ds T.-L.). Du lat casa « maison » (case1); le traitement irrégulier de la finale s'explique par la position prétonique du mot dans son emploi prépositionnel (Cornu ds Romania, t 11, 1882, p 84 et Rom Forsch., t. 23, p. 108; R. Haberl ds Z. fr. Spr. Lit., t. 36, 1, p. 304; REW3, n° 1728; FEW t. 2, p. 452 : 1re hyp.), plutôt que par une forme casus (IXe s. CGL II, 571, 33, très rare), croisement de casa avec domus, mansus (E. Richter ds Z. rom. Philol., t. 31, 1907, p. 571; FEW t. 2, p. 452 : 2e hyp.). Le recours à une formation à partir de enchiés, non attesté av. le début du XIIIe s. (Bueve de Hanstone, version anglo-norm. éd. Stimming, 719) et très rare (du lat. pop. in casa; BL.-W.5; EWFS2; RHEINFELDER t. 2, § 731), ne paraît pas nécessaire. Fréq. abs. littér. :61 403. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 85 081, b) 99 485; XXe s. : a) 92 492, b) 79 658. Bbg. GOUG. Lang. pop. 1929, pp. 15-16; Mots t. 1, 1962, p. 172. — SPITZER (L.). Chez Vandamme sont venus. Mod. Lang. Notes 1942, t. 57, pp. 103-108. — VAGANAY (L. J.). Notules. Neuphilol. Mitt. 1939, t. 40, n° 7-8, p. 376.

chez [ʃe] prép.
ÉTYM. V. 1150, chies; anc. franç. chiese « maison », lat. casa.
REM. Prononciation : la liaison se fait après chez (ex. : chez elle [ʃezɛl]).
1 a Dans la demeure de, au logis de. || Venez chez moi. || Il est allé, il est parti, il est rentré chez lui. || Nous rentrons chez nous. || Chacun chez nous. || Chacun chez soi. || Il reste chez lui.Faites comme chez vous : mettez-vous à l'aise, ne vous gênez pas.
1 Venez me voir chez moi, je vous ferai festin.
La Fontaine, Fables, IV, 11.
2 N'eussiez-vous pas mieux fait
De le laisser chez vous, en votre cabinet,
Que de le changer de demeure ?
La Fontaine, Fables, IV, 20.
3 Un ignorant hérita
D'un manuscrit qu'il porta
Chez son voisin le libraire.
La Fontaine, Fables, I, 20.
4 Chez signifie proprement : dans la maison de. Il s'est réfugié chez ses parents.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, III, XI, p. 425.
Comment ça va chez vous ? : comment se porte votre maisonnée, votre famille ?
Chez (et le plur.). || Être invité chez des amis. || Chez (et un nom propre précédé de l'art. défini). || Aller dîner chez les Durand, chez le couple, dans la famille des Durand.
Avec un pronom. || Chez moi, chez toi, chez vous.
Fig. Être partout chez soi, se sentir chez soi : ne pas être gêné, être partout à sa place.
5 Enfin, la beauté strictement physique affiche une façon arrogante d'être partout chez soi.
Cocteau, le Grand Écart, I, p. 9.
Précédé d'une autre préposition || Je viens de chez moi. || Ils passèrent par chez nous. || Il habite près de chez son ami. || Loin de chez lui. || Devant, derrière chez moi.
6 (…) je voudrais que vous passassiez par chez nous.
Voltaire, Lettre à Marmontel, 23 avr. 1766.
b Dans le local professionnel de. || Je vais chez le coiffeur, chez l'épicier, chez le libraire (forme correcte; cf. la forme pop. : aller au coiffeur).Dans le service, l'émission de. || Il a appris son métier chez le directeur financier. || Il passe demain à la télé, chez Untel.
c N. m. invar. (1690). || Chez-moi [ʃemwa], chez-soi [ʃeswa]  : domicile personnel (avec valeur affective). || Avoir un chez-soi. Home. || Mon chez-moi. || Il n'y a pas de petit chez-soi, rien ne vaut un chez-soi.
7 (…) on en aime mieux son chez-soi.
Voltaire, Lettre à Villette, 8 juil. 1765.
8 Été au Petit-Trianon pour pénétrer dans le chez-soi intime de Marie-Antoinette.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, p. 167.
9 (…) j'entrevois la possibilité de faire un chez-moi de cette case où soufflent tous les vents, et je la trouve moins désolée.
Loti, Aziyadé, Solitude, XX, p. 61.
d Chez nous : dans le pays, la région du locuteur. — ☑ Loc. adj. (fam.). Bien de chez nous : typiquement français (avec une nuance de chauvinisme satisfait; souvent repris ironiquement). || Un petit repas bien de chez nous.
9.1 (…) je me laissais aller aux sensations honnêtes que donnaient le calme de l'ensemble, l'air frais et le ciel bien de chez nous où couraient de petits nuages.
Robert Pinget, Graal Flibuste, p. 32.
e Avec le nom d'une entreprise, d'un magasin. || On va manger chez le chinois d'à-côté (au restaurant chinois).Des gateaux de chez le pâtissier X, de chez X. — ☑ Loc. fam. (surtout oral). Adj. ou nom. De chez et adj. ou n. répété : intensif. || Il est nul de chez nul : complètement nul.
2 Dans le pays de. Parmi. || Porter la guerre chez l'ennemi. || Chez les Anglais…(Temporel). Au temps de. || Chez les Grecs, chez les Romains…Fig. Parmi. || L'instinct chez les bêtes, chez les animaux. || Il passe chez eux pour un lâche. Auprès de.
10 (…) Rodilart passait, chez la gent misérable,
Non pour un chat, mais pour un diable.
La Fontaine, Fables, II, 2.
11 (…) la raison, d'ordinaire,
N'habite pas longtemps chez les gens séquestrés.
La Fontaine, Fables, VIII, 10.
12 Que de restitutions, de réparations, la confession ne fait-elle pas faire chez les catholiques !
Rousseau, Émile, III.
Chez (et un subst. à valeur collective). Dans. || Ce phénomène a été observé chez les tribus indiennes…
3 En la personne, dans l'esprit, dans le caractère de qqn. || C'est une réaction courante chez lui. || Il y a chez lui une mauvaise volonté invincible.
13 Châtier en autrui ce qu'on souffre chez soi ?
Corneille, Polyeucte, III, 5.
14 (…) faire entrer chez vous le désir des sciences (…)
Molière, les Femmes savantes, III, 4.
4 Dans les œuvres de. || On trouve ceci chez Molière, chez Balzac… Dans.
15 (…) Sillery (…) s'attache
À vouloir que de nouveau,
Sire loup, sire corbeau,
Chez moi se parlent en rime (…)
La Fontaine, Fables, VIII, 13.
16 Vous trouverez dans les poètes, chez l'Arioste, chez Ludovici le Vénitien, chez Pulci, les plus vives attaques contre les moines (…)
Taine, Philosophie de l'art, II, 4, 1.
17 Vaugelas a condamné la locution : chez Plutarque, chez Platon, pour dire dans Plutarque, dans Platon; Marg. Buffet et Chifflet sont de son avis; Th. Corneille ratifie cette sentence (…) à quoi on répondra d'abord que la locution est ancienne puisqu'elle est dans Montaigne, ensuite qu'elle se justifie, n'étant qu'une extension de chez, qui signifie : dans l'esprit de (…)
Littré, Dictionnaire, art. Chez.
CONTR. V. Hors, dehors.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chez — CHEZ. préposition. En la maison de ... Au logis de ... J ai été chez vous, chez mon père, etc. Chacun est maître chez soi. Allons nous en chacun chez nous. Je viens de chez vous, d auprès de chez vous. J ai passé par chez vous. [b]f♛/b] Il… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chez — CHEZ. prep. regissant l accusatif. En la maison de .... au logis de .... J ay esté chez vous. chez mon pere &c. chacun est maistre chez soy. allons nous en chacun chez nous. Je viens de chez vous. d auprés de chez vous. j ay passé par chez vous.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • chez — moy, Apud me, Domi meae. Allons chez moy, Eamus ad me. On l a emmenée chez moy, Ad me abducta est domum. Il a souppé chez moy, Coenauit apud me. Je veux que tu sois chez moy, Apud me sis volo. On dit qu il est chez moy, Domi praesto apud me esse… …   Thresor de la langue françoyse

  • Chez — may refer to: CHEZ FM, a Canadian radio station People Anthony Chez, American college football coach Chez Starbuck, American actor This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an …   Wikipedia

  • chez — adv. (înv.) chiar, tocmai. Trimis de blaurb, 04.04.2006. Sursa: DAR  chez ( ze), s.n. – Linie, brazdă care separă două cîmpuri. Mag. köz (DAR). În Banat şi Olt. Trimis de blaurb, 03.03.2007. Sursa: DER …   Dicționar Român

  • chez — 1740, from Fr. chez at the house of, from O.Fr. chiese house (12c.), from L. casa house. Used with Fr. personal names, meaning house of …   Etymology dictionary

  • chez* — chez [[t]ʃeɪ[/t]] prep. fot fr. at or in the home of; with …   From formal English to slang

  • chez — [shā] prep. [Fr] at the home of; by; at …   English World dictionary

  • chez — (ché ; le z se lie ; chez eux, dites : ché z eux) prép. 1°   Dans la maison de, au logis de, dans la demeure de. Souper chez quelqu un. J étais chez lui comme chez moi. Vous êtes chez vous. Se renfermer chez soi. On ne pouvait les retenir chez… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHEZ-FM — Infobox Radio station | name = CHEZ FM city = Ottawa, Ontario area = National Capital Region Eastern Ontario branding = CHEZ 106 slogan = Ottawa s Classic Rock airdate = 1977 frequency = 106.1 MHz (FM) erp = 100 kW class = C1 format = mostly… …   Wikipedia